Forme 8 – U+2643

Page en état gazeux : un périmètre est mis en place afin de sécuriser la grande tache rouge.

fo8-photos-1-1-2 fo8-photos-1-2-2fo8-photos-4-1-2fo8-photos-4-2-2fo8-photos-5fo8-photos-2-1-5fo8-photos-2-2-5fo8-photos-2-3-5fo8-photos-2-4-5fo8-photos-2-5-5fo8-photos-6fo8-photos-3-1-2fo8-photos-3-2-2fo8-photos-4


4 réflexions au sujet de « Forme 8 – U+2643 »

  1. Belle excoriation !
    Cette « peinture-sculpture » à la manière de Vermeer est-elle un intertrigo planétaire, ou un simple manisfeste magmatique – et pourquoi pas les deux ?

  2. Anatomia

    Pas d’agression pelliculaire ici ; nappée d’une gelée de fond dur, il s’agit d’une colle à la sciure de caroubier (confection maison, prise ultra-rapide), ultérieurement saupoudrée d’un bois imputrescible, le padouk (Pterocarpus, qui signifie « fruit ailé »).

     

     

  3. « Rien de triste comme une bibliothèque pleine de livres (…) dont les reliures desséchées appellent tristement la caresse des mains, faute de quoi elles se fendillent, s’excorient et se détachent du volume. »
    Julien Green, Journal.

  4. « Nuit et jour, elle voit une masse chaotique en plein ciel, sorte de Big Bang qui met à mal les lois admises de l’espace et du temps. »
    Mathieu Brosseau, Chaos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *